Pourquoi hiverner sa piscine ?

L’hivernation d’une piscine est une opération d’entretien qui permet de protéger le système de filtration de la piscine pendant la période de froid, parfois glacial. Cette méthode permet ainsi de préserver sur le long terme votre système de filtration et le bon fonctionnement de votre piscine au retour des beaux jours lors de sa remise en route.

Quand hiverner sa piscine ?

Généralement, on réalise l’hivernation de sa piscine à l’approche de l’hiver (comme son nom l’indique) et pourtant il est tout à fait possible de réaliser cette opération plus tôt dans l’année. Cette méthode se fait généralement au moment où la température de l’eau devient inférieure ou égale à 15°C.

L’hivernage passif

Egalement appelé l’hivernage complet, cette méthode permet de réaliser un hivernage sans aucune maintenance à réaliser pendant l’hiver.

Conseil : Si vous vivez dans une région froide où l’hiver est rude, il est conseillé de réaliser l’hivernage passif afin de préserver vos équipements du froid et des périodes de gèles fréquentes.

Les étapes de l’hivernage passif :

  1. Nettoyez l’ensemble de la piscine ainsi que ses équipements
  2. Vérifiez l’équilibre de votre eau : le PH doit se situer entre 7.2 et 7.4 PPM
  3. Réalisez un traitement de choc pour permettre que l’eau de votre piscine devienne complètement saine.
  4. Détartrez votre filtre à sable
  5. Baissez le niveau d’eau de votre piscine : faites descendre le niveau de l’eau 10 cm en dessous de vos skimmers et vos buses de refoulement. Puis, nettoyez l’intégralité de vos dispositifs tels que les skimmers, les buses de refoulement et les prises-balai. Attention : ne jamais vider entièrement sa piscine.
  6. Stoppez la filtration et procédez à la vidange de vos équipements afin d’évacuer entièrement l’eau des circuits. Cette étape est très importante pour éviter que l’eau stagne ou se cristallise dans les canalisations et les fasses exploser.
  7. Versez un produit d’hivernage pour éviter la formation de calcaire ou de bactéries dans votre piscine.
  8. Déposez une couverture d’hivernage pour protéger votre piscine des intempéries.

L’hivernage actif

Aussi appelé le semi-hivernage, cette méthode demande quant à elle une maintenance durant l’hiver qui permet à votre piscine de tourner au ralenti (pour éviter des dysfonctionnements).

Ainsi, cette méthode est plutôt conseillée pour les piscines dans les régions où l’hiver est plus doux.

  1. Nettoyez l’ensemble de la piscine ainsi que ces équipements
  2. Équilibrez l’eau de votre piscine de manière que le PH de celle-ci reste entre 7.2 et 7.4 PPM
  3. Diminuez le rythme de filtration à quelques heures par jour en particulier le matin où le risque de gel est plus élevé.
  4. Gardez un œil sur le PH de votre piscine au moins une fois par mois et veillez à la propreté de votre votre piscine (utilisez votre épuisette et votre balai pour enlever les feuilles et autres débris).

N’hésitez pas utiliser un produit pour traiter votre piscine lorsque la température est trop basse pour les baignades afin d’éviter la formation d’algues et autres bactéries.

Vous l’aurez bien compris, peu importe la méthode utilisée, il est important de réaliser correctement son hivernage afin de maintenir le bon fonctionnement de sa piscine sur le long terme.

A lire aussi : Comment entretenir ses canalisations ?  et Comment trouver l’arrivée d’eau ?

FAQ

Que vous ayez une piscine enterrée ou hors sol, vous pouvez également utiliser une des deux méthodes d’hivernation : soit l’hivernage passif ou bien l’hivernage actif.

Pour savoir quelle méthode choisir pour entretenir sa piscine l’hiver, vous devez savoir si votre région a tendance à vivre des hivers doux ou rude. Les régions reconnues comme ayant un hiver doux, sont principalement située sur le littoral méditerranéen ou atlantique.

Comme une piscine classique, il est indispensable d’hiverner sa piscine à sel pour éviter la détérioration de votre bassin.

Dans un premier temps, testez le niveau de sel dès lors que la température descende en dessous des 15°C. Puis vérifiez que le PH de votre eau reste entre 7 et 7.4 PPM. N’oubliez pas de contrôler l’alcalinité de votre eau qui doit être entre 80 et 120 PPM et à la dureté de l’eau comprise entre 200 et 400 PPM. Ensuite, ajoutez un agent anti-coloration à faire circuler dans tout le bassin. Puis, réglez l’électrolyse en fonction de votre piscine. Pour finir, n’oubliez pas de recouvrir votre piscine afin de la protéger des intempéries.